lundi 31 juillet 2017

Indonésie: top départ à Kalimantan

Inutile de décrire les longues heures de vol et d'attente à CDG, Bangkok et Jakarta. L'histoire commence au terminal C de l'aéroport de Jakarta, d'où nous devons rejoindre Pangkalan Bun sur l'île de Kalimantan, partie indonésienne de Bornéo. Première surprise et dont il faudra se souvenir, l'avion décolle avec 35 mn d'avance sur l'heure prévue ! 
A peine sorti de l'avion, on réalise qu'on est bien sous l'équateur : 30 degrés et 99% d'humidité. Il va falloir adapter le rythme...
Cela commence par une première grosse nuit de sommeil pour tâcher d'absorber les 5 heures de décalage horaire. Comme d'habitude, ce n'est pas gagné!

En soi, Pangkalan Bun n'a rien d'extraordinaire mais c'est ici que nous avons rendez-vous avec Yani pour notre tour dans les villages dayaks et en forêt. Nous déambulons dans une petite ville hérissée de mosquées hurlantes, avec un joli marché et, surtout, une longue promenade le long de la Sengai Arut bordée de maisons de pêcheurs.
Les produits en vente dans certaines échoppes nous rappellent que la Chine n'est vraiment pas loin. 


Le mélange est étonnant. Les scooters garés dans les salons, les marchands couchés sur les etals, les marchandes de poissons qui tranchent quelques têtes accroupies sur les planches et l'odeur du nioc mal, les familles de trois ou quatre personnes plus un bébé sur leur scooter évoquent sans aucun doute l'Asie du sud-est. Mais les hurlements des hauts parleurs des mosquées, les femmes voilées et les uniformes des enfants qui sortent des écoles rapellent que l'Indonesie est le premier pays musulman du monde.

Où dormir:
Grand kecubung hôtel
Avec piscine mais sans bière 
www.grandkecubunghotel.com

Où dîner:
Restaurant Prambaman
Au choix: poulet grillé ou poisson grillé
Et pas de bière non plus